Nébuleuse NGC 6995

Voici la nébuleuse NGC 6995 de la chauve-souris qui fait parti du Voile. J’ai pris 38 images de 4 minutes chaque avec mon 8 pouces f/5 et avec ma caméra Canon Rebel XS EOS à Sainte-Sophie le 24 juillet 2020.        Alain Marcotte

 

 

Publié dans sans-categorie | Laisser un commentaire

Saturne le 09-07-2020

Le même soir, après avoir pris les photos de Jupiter qui se cachait derrière des arbres, j’ai eu le temps de faire plusieurs vidéos de Saturne. Je n’ai eu qu’à augmenter le temps de durée de chaque vidéo de 120 à 180 secondes, régler la sensibilité (gain et gamma) et la durée de pose de chaque image très légèrement. Lors du traitement des images, je n’ai apporté qu’une petite correction au résultat de la somme des meilleures images de la vidéo en ajoutant un peu de saturation des couleurs. La petite caméra ZWO ASI 120 MC-S est vraiment très efficace en photographie planaire.

Publié dans sans-categorie | Un commentaire

Jupiter le 09-07-2020

Jupiter photographiée avec pas mal de difficultés, mais l’effort valait la peine. Actuellement les planètes Jupiter et Saturne sont visibles très basses sur l’horizon sud et chez-moi j’ai juste une courte fenêtre entre les arbres pour les observer, heureusement orientée dans le sens du méridien. C’est l’inconvénient de voir les planètes en plein milieu de l’été, elles sont basses et plus affectés par la turbulence atmosphérique. Les astronomes amateurs comme moi ont les mêmes troubles. Chaque année Jupiter se trouve au méridien un mois plus tard et Saturne seulement deux semaines. En les regardant régulièrement Jupiter semble reculer par rapport à Saturne.
Photo prise à Ste-Sophie la nuit du 9 au 10 juillet 2020, télescope Newton de 8 pouces f/5, avec barlow 2X, avi de 2 minutes, caméra ZWO ASI MC-S.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur Jupiter le 09-07-2020

Galaxies M 51 et NGC 5195

Il y a seulement quelques années on pensait que M51 et NGC 5195 étaient une même galaxie, mais en faisant de nouvelles mesures avec des instruments plus performants, Hubble, Paranal, etc, les astronomes ont découvert que les deux galaxies étaient en interaction mais séparées. Elles se trouvent à une distance d’environ 25 millions d’années-lumière. Dans le photo on voit aussi le galaxie IC 4263 située à 129 millions d’années-lumière, et en bas à gauche une pâle tache de lumière que je n’ai pas identifié encore.Photo prise à Ste-Sophie avec une lunette ED 80mm et caméra SBIG ST2000, 20 images de luminance et 30 images de rgb, toutes de 300 secondes. Monture NEQ6.   

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur Galaxies M 51 et NGC 5195

Jupiter et 4 lunes.


C’est un premier essai avec ma nouvelle caméra planétaire ZWO montée sur mon vieux Newton de 6 pouces f/8 et monture EQ5 motorisée en 2 axes.
En même temps je veux souligner la reprise en service de ce vieux réflecteur Newton qui a toute une histoire et représente beaucoup d’agréables souvenirs pour moi, car c’est le premier télescope que j’ai eu (en 1980 approximativement) quand j’étais frais arrivé au Québec. Je l’ai monté à partir d’un miroir acheté à la SAM et avec lui j’ai participé à de nombreuses soirées d’observation et rencontres d’astronomes amateurs tel que CAFTA, Mont Mégantic et autres.
La combinaison de ces éléments promet des belles expériences en photo planétaire et lunaire.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur Jupiter et 4 lunes.

M 13, première photo avec SBIG ST2000


Voici un premier résultat du traitement de M 13. C’est ma première photo obtenue avec ma SBIG ST2000. Addition de 240 minutes de luminance et le même temps pour chaque couleur en RGB.
J’ai encore un peu de travail à faire pour mieux balancer les couleurs, mais je trouve le résultat assez encourageant. Les conseils sont toujours bienvenus.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur M 13, première photo avec SBIG ST2000

La « Théière » dans le Sagittaire

Le centre de la Voie-lactée prise en juillet 2019 au Chili. Dans de conditions aussi idéales la « théière » est un peu difficile à trouver, mais elle est bien là, légèrement plus haut du centre de l’image. Je vous montre deux niveaux de luminosité et de contraste; le plus clair est le premier résultat du traitement de l’image.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur La « Théière » dans le Sagittaire

Vous voulez tenter une expérience d’astrophotographie gratuite pour débutant peut importe votre âge ?

Et bien avec le site « Observing with NASA » (en anglais) cela est possible gratuitement. Tout ce dont vous avez besoin c’est d’une adresse courriel et un accès au web. Pas besoin d’ouvrir un compte avec mot de passe…. juste posséder une adresse courriel pour pouvoir récolter vos images en format FITS. Vous pourrez même traiter vos images avec une application web disponible sur le site web.

P.S. Avec le navigateur Google Chrome et l’extension Google traduction, les langues ne sont plus une barrière grâce à la traduction instantanée des pages webs.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur Vous voulez tenter une expérience d’astrophotographie gratuite pour débutant peut importe votre âge ?

Le rapport Signal/Bruit … le défi constant de l’astrophotographe !

La technologie a bien évoluée mais reste que certains défis demeurent.

En effet, en matière d’astrophotographie les capteurs (CMOS ou CCD) capturent non seulement les photons de notre cible dans le ciel mais aussi au passage du bruit en provenance d’autres sources (bruit de lecture, bruit thermique, bruit de la pollution lumineuse, etc…)

Voici, en français, deux sources d’information parmi d’autres qui pourront vous fournir un éclairage sur le sujet.

Comprendre le rapport signal sur bruit en astrophotographie:
https://www.albe.club/…/t…/28-du-signal-et-du-bruit-par-davy

Théorie sur le bruit en astrophotographie (fichier PDF):
http://media.afastronomie.fr/…/Present…/Walliang-RCE2018.pdf

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur Le rapport Signal/Bruit … le défi constant de l’astrophotographe !

L’humanité risque plus que jamais d’être privé d’une vue sans tache sur le ciel nocturne !

Les observations astronomiques depuis le sol peuvent être gravement affectées par le déploiement en cours de grandes flottes de satellites en vue de la prochaine génération de télécommunications.

Actuellement, la capacité de l’instrumentation astronomique depuis le sol est menacée par le déploiement de flottes de satellites.

Grâce à cet appel international et suite aux mêmes préoccupations exprimées par l’ Union astronomique internationale, l’AIU et d’autres institutions, elles lançent une demande officielle pour une plus grande protection et sauvegarde efficaces des observations astronomiques professionnelles depuis le sol, garantissant le droit d’observer un ciel. exempts de sources de pollution artificielle inutiles.

En particulier, tous les signataires, astronomes et collaborateurs souhaitent manifester humainement et personnellement leur inquiétude et leur contrariété vis-à-vis de la couverture du ciel produite par les satellites artificiels, qui représentent une dégradation dramatique du contenu scientifique d’un ensemble énorme d’observations astronomiques.

La dégradation du ciel n’est pas seulement due à la pollution lumineuse dans le ciel près des villes et des zones les plus peuplées, mais elle est également due aux flottes de satellites artificiels qui traversent et mènent des observations avec des traînées parallèles brillantes à toutes les latitudes.

Entre autres, la société privée américaine SpaceX a déjà mis 180 de ces petits satellites, collectivement appelés Starlink, dans le ciel et prévoit de consteller le ciel entier avec environ 42000 satellites. Ainsi, avec d’autres projets spatiaux de télécommunications dans un avenir proche (c.-à-d. L’anglais OneWeb, le Canadian Telesat, l’Amazon américain, Lynk et Facebook, le Roscosmos russe et le Chinese Aerospace Science and Industry corp), il pourrait y avoir plus de 50 000 petits satellites encerclant la Terre (à différentes altitudes) à diverses fins de télécommunication, mais fournissant principalement Internet.

À moyen et long terme, cela diminuera considérablement notre vision de l’Univers, créera plus de débris spatiaux et privera l’humanité d’une vue sans tache sur le ciel nocturne.

Tous les détails (en anglais) avec le lien ci-dessous :
https://astronomersappeal.wordpress.com/

P.S. Utiliser au besoin « Google traduction » pour avoir une idée plus précise dans votre langue maternelle.

Publié dans sans-categorie | Commentaires fermés sur L’humanité risque plus que jamais d’être privé d’une vue sans tache sur le ciel nocturne !